Les prospectus n’ont pas dit leur dernier mot. Même si certains en rêvent ou y travaillent, la fin de ce qu’on appelle, pudiquement, les courriers non adressés n’est pas pour demain. Certes, les catalogues et les flyers vont devenir de plus en plus coûteux, puisque l’écocontribution, collectée par EcoFolio, organisme agréé par l’État, fait un bond de 23 % (de 39 à 48 € la tonne) ! Sans oublier la hausse du cours du papier. Bien évidemment, le numérique va prendre sa part de marché. Mais il est vain et illusoire de penser que les magasins vont, du jour au lendemain, abandonner cette pratique.

N’en déplaise aux adeptes du tout-numérique, pour l’instant, on n’a rien inventé de mieux et de plus efficace pour faire venir les consommateurs en magasins qu’un prospectus avec sa ribambelle de produits et d’offres alléchantes.

[…] Lire l’intégralité de l’article sur lsa-conso.fr