Le marché reste négatif, mais se rapproche de la stabilité.

Les recettes publicitaires des médias : -1,1%
Les dépenses de communication des annonceurs : -0,8%

Les recettes publicitaires nettes des médias s’élèvent en 2015 à 12,8 milliards €, en baisse de -1,1%. L’évolution était de -2,5% en 2014 sur ce même périmètre et de -3,6% en 2013.

[…]

Dans un contexte économique meilleur qu’en 2014 avec un PIB en croissance de +1,1% en 2015, des dépenses de consommation des ménages en augmentation de +1,8%, les recettes publicitaires sont en progression ou stables pour :

Internet (display, search, mobile) : +5,9% (vs +4,6% en 2014)
Le cinéma : +1,8% (-9,6% en 2014)
La télévision : +0,6% (vs +0,1% en 2014).

A l’intérieur des familles de médias, il convient de souligner la bonne performance du mobile (hors réseau social) en augmentation de +28%, du display +8%, du search +4%. Si la publicité extérieure est en diminution de -0,6%, ceci est dû principalement au grand format, l’affichage digital progressant de +15,5%, l’affichage shopping de +14%, l’affichage transport de +4,7%, le mobilier urbain de +3,3%.

Pour tous les autres médias, les recettes publicitaires nettes sont en baisse par rapport à 2014, avec toutefois des variations moindres :
Radio : -0,8% (-1,4% en 2014)
Presse : -5,9% (-8,7% en 2014)
Annuaires : -6,9% (-5,4% en 2014)
Courrier publicitaire : -7,1% (-9,2% en 2014)
Imprimés sans adresse : -0,6% (-2,4% en 2014).

Le cas des médias historiques est symptomatique de la tendance générale o.

[…] Lire l’intégralité de l’article sur irep.asso.fr